Les bluettes de NatpointG

Toi qui entres chez moi par inadvertance, je dois te prévenir que ce blog n’est pas mon journal intime (quoi ça y ressemble ?!), qu’il n’a aucune prétention littéraire, si ce n’est celle te faire sourire. Je sais, c'est pas gagné...

19 octobre 2008

ELLE N'A PAS EU LE TEMPS...

Elle n’a rien vu venir... C’était si doux, comme un souffle chaud qui vous enveloppe un soir d’été.

Elle s’est attachée à ton regard croisé par hasard dans les escaliers il y a quelques années. Elle s’est attachée à tes gestes maladroits, à ton sourire rayonnant, à tes mots à la dérobée. Elle s’est attachée à ton cœur à la dérive, comme on s’attache à la beauté fragile.

Tu l’appelais mon ange aux yeux verts, elle aurait voulu te donner un de ces petits noms sucrés comme on se donne des baisers dans le cou. Mais elle n’a pas eu le temps...

Elle n’a pas eu le temps de te parler d’elle, de te parler de toi, de te dire toutes ces choses qu’on dit quand on est amoureux.

Elle n’a pas eu le temps de te tenir par la main le soir dans les rues désertes, de t’embrasser sous les lampadaires, de sauter dans les flaques avec toi.

Elle n’a pas eu le temps d’aimer ta peau sous ses caresses, d'aimer ses mains sur ton visage, d'aimer ton corps contre le sien.

Elle n’a pas eu le temps de se protéger du manque, de fuir ses nuits sans sommeil à espérer te faire l'amour, de combattre la douleur de ton absence.

Non, elle n’a pas eu le temps... Puisque déjà tu t’en vas...


Découvrez P!nk!

Et puis pour vous Pink, parce que J'ADORE !!!!!!!! 


Commentaires

    "Couic !" firent les ciseaux coupant le fil du temps et de leur histoire d'amour...

    "Couic" ? Non, "quick" !

    Posté par Tant-Bourrin, 20 octobre 2008 à 06:37
  • Ce ...... de temps, toujours à nous faire courir !Cours Forest COURS !!!! Tant-bourin j'aime bien tes coms
    C'est pas grave pour le ping pong, si cela peut te rassurer mon nain à moi il m'a pourrie à vélo ! Pfff sale gosse...et le respect hein ? il est où les respect ! J't'en foutrais moi ...

    Posté par sophy, 20 octobre 2008 à 09:17
  • Comme c'est joliment écrit... il parait qu'il n'est jamais trop tard quand on s'aime.. il parait hein.... Il faudrait savoir prendre le temps en amour et dans la vie.... Mais s'il part déjà.. c'est que.. peut-être.... euh.. que ça ne valait pas le coup ?!! Moui je sais allez lui faire comprendre à elle

    Posté par Tatiana, 20 octobre 2008 à 10:22
  • Snif, c'est tout mignon et pourtant tout triste...

    Posté par Didou, 20 octobre 2008 à 14:27
  • Yeah !!!

    Ah ben là... j'ai compris ! l'est parti beaucoup trop tôt le Monsieur ! En fait, il y a des tas de mecs qui partent beaucoup trop tôt... et régulièrement... alors naturellement ça produit des tonnes de frustrations, et puis ça remplit les salles d'attentes des conseils matrimoniaux...

    Bleck

    Posté par Bleck, 20 octobre 2008 à 16:49
  • exemple frappant de la fuite en avant, à reculons des hommes, qui ne les fait jamais avancer...un peu compliqué ? mais tout cela est compliqué. Surtout pour celui des deux qui ne voulait pas ce départ.

    Posté par kundun, 20 octobre 2008 à 17:21
  • Et bien il ne sait pas ce qu'il perd, pis c'est tout. Mais elle... n'a sans doute rien perdu, du coup.

    Au fait, Nath, Nath, hé, ayéééé j'ai reçu ton bouquin, je l'ai dévoré, j'ai beaucoup aimé !

    Posté par Je Rêve, 20 octobre 2008 à 19:37
  • @ Tant-Bourrin : Jolie métaphore ! Et pour faire un autre jeu de mots : "sometimes you kick, sometimes you get kicked"...

    @ Sophy : Ouais, il nous fait courir ce sale temps.
    Alors toi aussi, il t'a pourrie... Z'ont vraiment aucun respect ces enfants !

    @ Tatiana : Oui va lui faire comprendre. L'amour a ses raisons que la raison ignore comme on dit...

    @ Didou : oui c'est une bluette comme un lundi...

    @ Bleck : Ah ben voilà on se comprend ! lol.
    Je ne sais pas si ce sont les hommes qui partent trop tôt ou si c'est l'amour qui n'attend pas. Je me demande.

    @ Kundun : oui quand il y en a un qui part et l'autre qui fait du sur place, c'est compliqué, c'est douloureux, mais c'est la vie non ? Pfff des fois la vie est vraiment chienne !

    @ Je rêve : Wouhaaa, tu l'as lu ?!!! Ben c'est sympa ça, et si en plus tu l'as aimé, alors... Merci en tout cas !

    bises

    Posté par natpointg, 20 octobre 2008 à 21:19
  • Je reste muette devant tes mots qui évoquent superbement une situation pas facile à vivre ni à écrire.
    So

    Posté par murmure, 21 octobre 2008 à 11:44
  • Bon, voyons le coté positif de la chose... Je dois dire que je m'attendais au pire en lisant ces regrets, à la disparition définitive du titilleur de sentiments.
    J'ai découvert que Nat était auteur de nouvelles, que je m'empresse de commander, parce que j'aime ses bluettes.
    Du coup, que puis-je ajouter aux messages d'encouragement et de "soutien" de tes lecteurs/lectrices.
    Certains ne peuvent créer qu'en proie à des émotions fortes, certains ont la mémoire courte, certains s'ouvrent aux autres tellement aisément, certains... certains...
    Comme je voudrais vous donner à tous ce don que j'ai de sélectionner inconsciemment le coté agréable des choses. C'est quoi l'amour, l'absence, le manque ? Tiens, le manque, justement !
    C'est un truc qu'on a plus. Mais on l'a eu, et on en aura encore, non ? Comment tu veux apprécier quelque chose que tu as tout le temps, même si tu sens, si tu crois, que tu n'en a pas fait le tour ?
    Facile, Fred, de jouer les forts ! Facile oui, jusqu'au jour où je vais me ramasser, mais là, je me sens pas prêt. D'abord, j'y crois pas à tout ça, c'est des trucs de filles pour expliquer la consommation de chocolat ou la fièvre acheteuse.

    Puis de toute façon
    La mort d'un amour donne la vie à un autre
    Y a déjà moins de soucis à se faire
    (Juste une mise au point - Jacky Quartz)

    Oh, et puis... un bisou pour cette joue délaissée

    Posté par Frédéric, 21 octobre 2008 à 17:05
  • Tu nous fais une crise de calgon là, faut absolutly que l'on se voit..... tôt ou tard, histoire de dedramatiser et de se rappeller que les soirées nénettes, ben, c est le TOP !!!!

    Posté par antical, 21 octobre 2008 à 17:47
  • Il y adécidemment cheztoi un talent infini à décrire et écrire ces choses là, ces moments là.
    T'ai déjà dis que ch'ui jalouse?
    Non ?
    Ben voilà...
    Biz)

    Posté par Cloudy, 21 octobre 2008 à 18:24
  • @ Murmure : J'aime bien ton commentaire. C'est vrai que c'est pas facile d'écrire sur ces histoires d'amour qui foutent le camp, c'est pour ça que je le fais toujours de la pointe de la plume...

    @ Fred : Wouaaahhh ça c'est du commentaire !
    Merci de ton intérêt pour mon ti bouquin, tu me diras ce que tu en penses.

    Pour l'amour, tu as raison, il faut toujours prendre le côté agréable des choses. Et je reste persuadée qu'avant la douleur il y a toujours la joie, le coeur qui bat, les yeux qui brillent et finalement avec le temps c'est ce qu'il nous reste, la douleur on l'abandonne sur le bord des routes.

    Punaise comme j'aimais Jackie Quartz quand j'étais jeune...

    Euh la bise je la prends même si ma joue n'est pas délaissée

    @ Antical : Meuh non nénette, tout va bien... c'est juste qu'il faut que je digère ma défaite au ping pong (mouarfff) Et j'ai bien l'intention de te voir plutôt tôt que tard !!! Parce que comme tu dis nos soirées, ben c'est le top !

    @ Cloudy : moui je crois que tu m'as déjà dit que tu étais jalouse et je le prends comme un compliment ! Mais tu sais il y a toujours un revers à chaque médaille, et en matière d'écriture, on ne sort pas indemne de ce que l'on écrit, surtout s'il s'agit de sentiments... Et puis je suis incapable de me protéger de la douleur des autres, je l'absorbe, je l'intègre, je suis une vraie éponge... Alors pour ne pas tout garder, je pose un peu sur le papier... Tu vois, écrire c'est bien, mais ce n'est jamais sans mal.

    bises

    Posté par natpointg, 21 octobre 2008 à 20:16
  • Elle n'a pas eu le temps...
    d'ouvrir son parapluie et c'est retrouvée trempée
    d'éteindre le feu, le lait a débordé
    de frapper à la porte que tout le monde lui sautait dessus
    de réfléchir qu'il faut déja agir
    de se poser qu'il faut déja partir
    de fermer les yeux...

    Et ben là je coince. Tant pis je suis sure que je tenais un super commentaire, mais là il est temps de dormir
    ZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzz

    Posté par schuppette, 21 octobre 2008 à 22:11
  • A vrai dire si elle n'a pas pris le temps de l'apprécier avant.... normal qu'il parte. Les regrets empoisonnent, qu'elle prenne désormais le temps de s'ouvrir aux rencontres.
    Mais c'est joliment touchant, parce que la pointe de ta plume évoque dans les plis de mots toute la difficulté à être ensemble.

    Bisous.

    Posté par polly, 22 octobre 2008 à 06:56
  • @ Schuppette : ne change rien, il est beau comme ça ton commentiare

    @ Polly : Je ne sais plus quoi dire, tellement vos commentaires sont beaux...

    J'aime bien ton regard sur ce billet, il est différent de celui des autres... Oui les regrets empoisonnent la vie, alors il vaut mieux ne pas en avoir.

    bises

    Posté par natpointg, 22 octobre 2008 à 20:52
  • Octobre 2009 : je n'ai pas eu le temps...

    Elle est partie, à la dérive et à la recherche d'un temps passé pour (re)composer un présent peuplé d'absences.

    Le passé est imparfait, je ne suis pas un ange, mes nuits sans sommeil ont été les tiennes, nos nuits à la lumière du lampadaire ont été les vôtres, ton passé est mon présent.

    Ton présent sera mon futur, être au conditionnel n'est pas simple, s'accorder et être actif de sa vie est une réalité, elle est passive et victime de son subjonctif qui entretient le manque et le désir, le participe se conjugue à deux, elle est partie, je pars dans mon futur, avec des regrets que tu as traversé...

    Et si tout ceci n'était qu'une blague...

    Posté par Sucrerie, 04 octobre 2009 à 14:10

Poster un commentaire