Les bluettes de NatpointG

Toi qui entres chez moi par inadvertance, je dois te prévenir que ce blog n’est pas mon journal intime (quoi ça y ressemble ?!), qu’il n’a aucune prétention littéraire, si ce n’est celle te faire sourire. Je sais, c'est pas gagné...

11 février 2007

L'ORDONNANCE

Il y a cinq minutes, le facteur a frappé à ma porte. Il avait une lettre pour moi, de celles qu’on recommande histoire que les emmerdes arrivent bien à destination. J’ai ouvert l’enveloppe épaisse à contrecœur et j’en ai sorti un document de plusieurs pages. Une ordonnance... Une ordonnance ?!!! Mais je ne suis pas malade ! C’est forcément une erreur ! Sur le coup, je n’ai pas compris, je n’y ai pas pensé...

Alors, je me suis précipitée dans la cage d’escalier pour rattraper le facteur, j’ai dévalé les étages au pas de course, pour finalement apercevoir sa Clio jaune démarrer en trombe. Merde...

Et puis, cette sale journée de Juillet m’est revenue à la mémoire, j’ai vu mon nom sur l’ordonnance et j’ai compris...

En rentrant dans l’allée de mon immeuble, j’ai croisé le regard d’une vieille dame qui faisait pisser son chien sur le trottoir. Elle a eu un mouvement de recul. Forcément, cette mamie qui ne vit plus que pour « Les feux de l’amour » n’a certainement pas conscience que dans la vraie vie, on ne se lève pas pimpante et maquillée. Et moi, le facteur m’a sortie du lit, alors de l’allure, je n’en ai pas, mais de la courtoisie, j’en ai toujours, je lui fais mon plus beau sourire.

- Bonjour Madame. Ne faites pas attention à ma dégaine, je viens de me lever...

- ...

- Tiens, j’ai une question à vous poser. A votre avis, qui rédige les ordonnance ?

- ...

- Vous allez me répondre les médecins. Moi aussi, c’est ce que je pensais jusqu’à ce matin. Je m’imaginais que seul notre bon vieux docteur avait vocation à entendre nos douleurs et rédiger une ordonnance en conséquence. Et bien, c’est une erreur ma petite dame ! Parce que ce papier là, et bien c’est une ordonnance ! Et vous savez qui me l’envoie ? Un magistrat ! Oui Madame, un magistrat que j’ai croisé il y a quelques semaines ! Et ce sale type vient de me prescrire mes enfants un week-end sur deux...

- ...

- Je crois que c’est la première fois qu’une ordonnance me rend malade...

- Tout se perd...

- Vous avez raison, tout se perd... Allez bonne journée Madame...

Posté par natpointg à 11:31 - JE NE VAIS PAS BIEN MAIS JE ME SOIGNE... - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Vos commentaires

    sandrine de grenoble a dit...
    P'tain d' ordonnance !
    Tu vas me faire chialer ...
    Trop tard ...

    18 février 2007 22:17


    natpointg a dit...
    Putain d'ordonnance... Allez pleure pas ma sandrine...
    Je t'embrasse.
    natpointg

    19 février 2007 09:26


    simon de chez elle a dit...
    Salut
    Ben les enfants sont les médicaments mais je crois que c' est UNE factRICE!



    (...)

    25 février 2007 18:49


    natpointg a dit...
    tu as raison Simon, les enfants sont le remède à tout.
    Pour la factrice, ben moi celle que je croise, elle a du poil aux pattes et la moustache naissante... Mais promis la prochaine fois que je le croise je l'appelerai Madame, je te dirai ce qu'il en pense !
    Je t'embrasse
    nat

    25 février 2007 21:21


    Madame Poppins a dit...
    J'aime bien ce texte, merci !

    8 juillet 2007 10:00


    natpointg a dit...
    Merci à toi...

    9 juillet 2007 11:13

    Posté par natpointG, 14 janvier 2008 à 11:45

Poster un commentaire